Table ronde des bailleurs de fonds pour le financement du plan directeur d'aménagement de l'Anneau de Croissance de l’Afrique de l'Ouest (CACAO) : journée d’échanges avec les PTF et le secteur privé.

 

Après la réunion préparatoire des Experts qui s’est déroulée hier et qui a permis de fournir des explications détaillées sur les orientations stratégiques du Plan CACAO, la journée de ce mercredi 17 juillet 2019 a été consacrée aux échanges avec les PTF et le secteur privé sous régional.

L’ouverture solennelle de cette journée, qui a eu pour cadre le Sofitel hôtel Ivoire a été marquée par les mots introductifs des commissaires  Paul koffi KOFFI (Aménagement du territoire communautaire et Transports) de l’UEMOA et Kofi Konadu APRAKU (Chargé des Politiques Macroéconomiques) de la CEDEAO ; de M. Abdoulaye SORY, Président de la Chambre Consulaire Régionale.

C’est le Commissaire Joãozinho MENDES, chargé du Marché Régional et de la Coopération de l’UEMOA qui prononcé l’allocution d’ouverture de cette journée d’échanges en louant la forte implication et l’engagement des investisseurs venus du Japon, de Chine, d’Europe et d’ailleurs pour le financement des projets du Plan Directeur CACAO.

Des rencontres B to B  dans les « box » dédiés aux Etats et une réunion de concertation du secteur privé sous régional ont couronné la journée.

Pour rappel, le Plan Directeur d’Aménagement des Corridors pour l’Anneau de Croissance de l’Afrique de l’Ouest (CACAO) cible des projets hautement prioritaires capables de générer une croissance forte et durable le long des corridors couvrant cinq pays à savoir le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Togo et le Bénin.

Ces projets, dont les coûts s’élèvent à hauteur de 23 milliards de dollars, concernent entre autres, les infrastructures de transport, l’Energie, les Mines, l’Agriculture et la promotion des échanges régionaux.

Les travaux de la Table ronde proprement dite, s’ouvrent demain jeudi, en présence des délégations ministérielles des Etats, des Commissions de l’UEMOA et de la CEDEAO, des représentants des PTF et du secteur privé.

 

Scroll To Top