Réunion à Ouagadougou des Ministres en charge du commerce dans les États membres de l’Union.

 

La persistance des entraves aux échanges commerciaux, la fermeture des frontières nigérianes, la promotion de la consommation des produits locaux au cœur des échanges…

La réunion annuelle des Ministres en charge du Commerce des Etats membres de l’UNION s’est tenue le vendredi 25 octobre 2019 à Ouagadougou au Burkina Faso.

Elle a été présidée par  Madame Alimatou Shadiya ASSOUMAN, Ministre de l’Industrie et du Commerce du Bénin, Présidente du Conseil des Ministres en charge du commerce de l’espace communautaire, en présence, notamment, du Président de la Commission de l’UEMOA et du Ministre du Commerce, de l’Industrie  et de l’Artisanat du Burkina Faso Harouna KABORE.

Abdallah BOUREIMA a rappelé que le Traité fondateur de l’UEMOA « a donné la compétence de la conduite et la gestion de la politique commerciale à la Commission de l’UEMOA. » Pour lui, cette session annuelle « constitue à la fois, un cadre de coordination, de suivi et d’évaluation de la mise en œuvre de cette politique et une instance de décisions et d’orientations nécessaires pour la bonne conduite de celle-ci. »

Au cours de cette rencontre, les Ministres ont échangé, notamment, sur les initiatives régionales en faveur de la construction du marché commun, la promotion des échanges commerciaux intracommunautaires, la facilitation des échanges et la régulation des marchés de l’Union.

S’agissant de la consolidation du marché commun, les Ministres restent préoccupés par la persistance des entraves aux échanges commerciaux contraires aux dispositions du Traité modifié de l’Union avec pour effet, une faible compétitivité des produits de l’Union et une réduction des opportunités offertes au secteur privé par le marché régional.

La fermeture des frontières nigérianes s’est aussi invitée aux débats…

Relevant l’impact négatif sur le monde des affaires de la fermeture des frontières nigérianes, les Ministres ont invité  la Commission de la CEDEAO en collaboration avec la Commission de l’UEMOA à engager, un plaidoyer pour la levée de cette décision par le Nigéria.

Mois d’octobre : mois du consommer local

Pour la promotion des produits fabriqués localement, les Ministres ont, au cours de cette réunion, adopté le mois d’octobre, « Mois du Consommer Local ». Il s’agit d’accompagner les efforts de transformation des produits locaux dans l’espace UEMOA. Ainsi, à partir de 2020, durant le mois d’octobre, des actions de communication et de promotion du savoir-faire national devront être intensifiées dans tous les Etats de l’UEMOA.

Photo de famille

A noter la participation, à cette réunion, des représentants des Ambassadeurs des Etats membres de l’UEMOA à Genève, siège de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC).

 

Scroll To Top