Réseau de Prévention des Crises Alimentaires (RPCA) au Sahel et en Afrique de l’Ouest : Bruxelles accueille la réunion restreinte du Réseau en charge de la validation des chiffres définitifs de la campagne agricole 2018-2019

 

La réunion restreinte du Réseau de Prévention des Crises Alimentaires (RPCA) au Sahel et en Afrique de l’Ouest s’est ouverte ce jeudi 04 avril 2019, à Bruxelles en Belgique. Cette rencontre qui a été précédée, les 2 et 3 avril 2019, d’une réunion de haut niveau sur le thème « Agriculture et alimentation en temps de crise », a été marquée par le lancement officiel du Rapport mondial sur les crises alimentaires 2019.

La Commission de l’UEMOA est représentée à cette importante rencontre par le Commissaire Jonas GBIAN accompagné, notamment, du Représentant Résident de la Commission à Bruxelles M. Iba Mar OULARE.

La cérémonie d’ouverture, à laquelle ont pris part plus de deux cent participants, a été marquée, par le mot de bienvenue du Président du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest Ibrahim Assane MAYAKI et les allocutions des représentants des organisations paysannes, de la société civile et du secteur privé ouest-africains, de la plateforme des partenaires technique et financiers de l’Alliance globale pour la résilience (PTF/AGIR), du Ministre coordonnateur du CILSS et des responsables des Départements chargés de l’Agriculture des Commissions de la CEDEAO et de l’UEMOA.

Dans son allocution, Monsieur GBIAN a, au nom du Président de la Commission de l’UEMOA, Monsieur Abdallah BOUREIMA, rappelé que le RPCA est un dispositif de référence qui constitue depuis 35 ans le principal outil d’aide à la décision en matière de prévention et de gestion des crises alimentaires et nutritionnelles dans la région du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest.

Il s’est réjoui de l’approche consensuelle du Réseau qui a inspiré la création du Réseau mondial contre les crises alimentaires dans le cadre duquel a été organisée la conférence de haut niveau. « La création de ce réseau constitue un réel motif de satisfaction pour la région Sahel-Afrique de l’Ouest car, elle traduit la reconnaissance de l’efficacité et de la grande maturité du RCPA, » a-t-il déclaré.

S’agissant du rôle des réserves alimentaires de proximité dans le renforcement de la résilience des populations les plus vulnérables, M. GBIAN a rappelé la décision de la Commission de l’UEMOA, dans sa mission de service public, de doter ses huit (08) Etats membres de 396 magasins totalisant une capacité de stockage de près de 274 000 tonnes de récoltes, des graines et de produits agricoles. A travers ces infrastructures, l’UEMOA contribue au raffermissement de la première ligne de défense de la réserve régionale de sécurité alimentaire mais aussi au renforcement de la résilience des populations les plus vulnérables.

Le Commissaire est également revenu sur les effets dévastateurs de la Chenille légionnaire et des conflits armés empêchant toute production agricole. C’est pourquoi, il a lancé un appel aux Etats qui n’ont pas encore élaboré leur Plan National de Réponse (PNR), de s’approprier l’exercice car, il s’agit d’un instrument très pertinent pour la prévention et la gestion des crises. Il a salué la disponibilité inlassable des partenaires au développement qui n’ont jamais cessé de soutenir la Région et les Etats membres dans leurs efforts de lutte contre la faim et la malnutrition.

M. GBIAN a terminé son propos en annonçant que les grandes conclusions qui sortiront des présentes assises qui prennent fin ce vendredi 5 avril 2019, seront relayées au niveau du Comité de Haut Niveau sur la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle de l’UEMOA, qui se réunira très prochainement à Niamey au Niger, pour un plaidoyer politique plus soutenu.

 

Scroll To Top