Projet Office du Niger : la sixième réunion du Comité de Suivi s’est tenue à Bamako

 

Les   travaux   de   la   sixième   réunion   du   Comité   de   Suivi   de   la   mise   en   œuvre   de   la Convention n°003/2008/IP (CS), du 24 avril 2008, entre l’État du Mali et la Commission de l’UEMOA, se sont déroulés à Bamako, les 13 et 14 décembre 2018.

La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par Docteur Nango DEMBELE, Ministre de l’Agriculture du Mali en présence du Commissaire Jonas GBIAN, chargé  du   Département  de  l’Agriculture,   des  Ressources  en   Eau   et  de l’Environnement et de Monsieur Mamadou Moustapha BARRO, Représentant Résident de la Commission de l’UEMOA à Bamako.

Dans son intervention, le Commissaire GBIAN a mis l’accent sur l’importance accordée par les plus Hautes Autorités maliennes et celles   de   l’UEMOA   au   projet Office   du  Niger   qui   constitue   le   plus  gros investissement financier de l’UEMOA dans un Etat membre.

Monsieur GBIAN s’est appesanti sur les difficultés qui subsistent et entravent la mise en œuvre du projet suite à l’arrêt du chantier de Touraba depuis juillet 2016, à la suite du différend né entre l’AGETIPE Mali et l’Entreprise SESG exécutant les travaux. Les démarches sont en cours pour la conciliation en vue de la relance du projet et la signature du contrat de bail entre la Commission et l’Office du Niger.

L’UEMOA, qui à travers ses actions apporte des améliorations significatives aux conditions de vie de ses populations, est un important outil d'intégration sous-régional, a reconnu Dr. Nango DEMBELE, Ministre de l’Agriculture du Mali dans son discours d’ouverture.

Il a aussi salué la détermination et l’engagement des parties qui ont facilité l’atteinte des résultats, forts appréciables dans la mise en œuvre du projet. A ce propos, il a apprécié la mise à disposition à l’État malien par l’UEMOA, à titre gracieux, d’un bloc de 250 ha aménagé en maitrise totale de l’eau.

Au terme des travaux, il a été recommandé à la Commission de l’UEMOA d’accompagner AGETIPE Mali, de signer le contrat de bail avec l’Office du Niger et mettre en valeur le restant de la superficie non exploitée sur le partiteur T1 pour pallier aux aléas acridiens.

 

 

 

Scroll To Top