Prestation de serment et prise de service : les huit Commissaires de l'UEMOA opérationnels

 

Les huit Commissaires de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) ont prêté serment le mardi 9 mai 2017. Conformément à l’Article 28 du Traité de l’UEMOA, la prestation de serment a eu lieu devant la Cour de Justice de l’Union au cours d’une audience solennelle.  Après l’ouverture de la séance et la lecture par le Greffier des Actes additionnels N°05/2017/CCEG/UEMOA et N°07/2017/CCEG/UEMOA portant nomination des membres de la Commission, la Présidente, Mme Joséphine EBAH/TOURE, a invité le 1er Avocat Général à faire ses réquisitions. C’est ainsi que M. Bawa Yaya ABDOULAYE, après avoir parcouru les Curriculum Vitæ des impétrants, s’est félicité de leurs solides formations et de leurs riches parcours professionnels qui leur permettront, à n’en pas douter, d’accomplir leur noble mission au service de l’Union.

Pour sa part la Présidente de la Cour de Justice, après avoir  reçu, au nom de la Cour le serment de chaque impétrant, les a renvoyés à l’exercice de leurs fonctions. Dans son allocution Mme Joséphine EBAH/TOURE,  après avoir adressé les vives félicitations de la Cour à Monsieur le Président de la Commission et aux autres Commissaires pour « leur nomination, par la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement, aux hautes fonctions qui leur sont désormais dévolues » a rappelé que, de par ses attributions, la Commission se situe au cœur de notre Communauté en relevant quelques-unes de ses missions :

 «  -Gardienne du Traité, elle veille au respect des engagements pris par les Etats membres dans le cadre de la convergence des politiques économiques ;

  -Garante du Traité, elle veille au respect de l’application des principes et règles de la concurrence en prononçant des sanctions, le cas échéant ;

  -La Commission suit l’effectivité des actes pris par les Organes de l’Union et veille à leur cohérence avec ceux des autres organisations investies de pouvoirs normatifs.

A ces responsabilités se greffent des obligations et des servitudes auxquelles les Commissaires sont soumis.

En effet, au regard des dispositions du Traité, notamment en son article 28, alinéa 1, on mesure l’étendue et la délicatesse des tâches qui leur sont désormais dévolues.

A cet égard, la Cour vous invite, à avoir constamment à l’esprit les termes du Serment que vous  venez de prêter, et ce, chacune des fois que vous aurez  à accomplir un acte attaché à vos fonctions. »

A noter que la cérémonie a eu lieu en présence de nombreux invités, dont le Ministre sénégalais en charge du Budget, M. Birima MANGARA, venu représenter le Président du Conseil des Ministres de l’Union, M. Amadou BA, des Ambassadeurs accrédités au Burkina Faso ainsi que du Directeur de Cabinet du Président du FASO, M. Seydou ZAGRE.

Scroll To Top