Pour une optimisation du commerce électronique dans l’espace UEMOA

 

La Commission de l’Union Economique et monétaire Ouest Africaine (UEMOA) à travers le Département du Marché Régional et de la Coopération organise du 09 au 11 Octobre à Ouagadougou un atelier Régional sur le Commerce électronique. L’objectif de cette rencontre est de contribuer à l’élaboration d’un plan de travail au niveau régional afin d’analyser les obstacles mais aussi ressortir les opportunités du commerce électronique dans la région. La cérémonie d’ouverture a été présidée par Monsieur Harouna KABORE représentant du Ministre Burkinabé du commerce, de l’industrie et de l’Artisanat. Il avait à ses côtés Monsieur Jonas GBIAN, Commissaire par intérim du Département du marché régional et de la coopération de la commission de l’UEMOA, de Monsieur Jean LAMY, chef de la Délégation de l’Union Européenne au Burkina Faso et de Madame Isabelle DURANT, Secrétaire Générale Adjointe de la Conférence des Nations Unies pour le Commerce et le développement (CNUCED). Environ une cinquantaine d’experts venus des Pays de l’union, d’institutions partenaires et des organisations de la société civile (UA, OMC, CEDEAO, BCEAO et la BOAD) prennent part à cette rencontre.

Le commerce électronique dans l’espace UEMOA est encore embryonnaire. Certains Pays de l’Union ont depuis quelques années inscrit cette forme de commerce par voie électronique au cœur de leur programme de développement. Ainsi, Cet atelier technique s’inscrit en soutien à la Déclaration ministérielle en date du 29 septembre 2017 dans laquelle les Ministres en charge du Commerce des États membres de l’UEMOA ont reconnu l’importance stratégique du commerce électronique et du commerce des services sur l’économie de l’union et ont à cet effet recommandé la mise en œuvre d’un plan de travail au niveau Régional.

C’est pourquoi, Monsieur Daouda OUEDRAOGO Représentant le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat a rappelé dans son discours d’ouverture certaines difficultés à savoir « d’importantes contraintes structurelles, comme le faible taux de pénétration d’internet et qui entravent l’émergence d’un environnement à même de permettre de tirer pleinement profit du développement mondial des technologies de l’information et de la communication et des opportunités d’affaires qui en découlent ». Il a par la suite exhorté les participants à s’engager pleinement dans l’agenda de l’atelier pour formuler des recommandations fructueuses et pertinentes pour le développement de l’économie numérique au sein de l’espace UEMOA. Les travaux de l’atelier vont s’étaler sur trois jours et se dérouleront en sessions avec des présentations suivis d’échanges à la suite desquelles des recommandations seront formulées.

 

 

Scroll To Top