Ouverture du tournoi de l'UEMOA.

Le ton est donné. La 7 édition du tournoi de l'intégration de l'Union économique et Monétaire Ouest Africaine a démarré le samedi 26 novembre avec le match d'ouverture au stade de Kégué.
Mais bien avant le match, c'est une cérémonie très riche en couleurs qui a mis en effervescence le public venu en masse assister au premier match. La cérémonie a débuté avec le défilé des communautés des 8 pays que regroupe l'institution monétaire.

Le Togo rate son entame
Pour le match d'ouverture, les Eperviers du Togo jouaient face aux Aigles du Mali. Les hommes de Sébastien Migné ont perdu  1-0.

Opposés aux Aigles du Mali en ouverture du tournoi de l'Uemoa, les Eperviers ont complètement déjoué face aux Maliens. Dès l'entame de la partie, l'équipe malienne a opposé un schéma tactique auquel n'a pas pu répondre le coach togolais, Sébastien Migné. Les hommes de Djibril Drame procèdent par de petites passes et retrouvent facilement. Dans cette première période, les Maliens auraient pu à plusieurs reprises ouvrir le score. Les deux attaquants maliens Ibrahim Kone et Sekou Koïta se retrouvent facilement. A la 20ème minute, sur une passe en cordeau, Ibrahima Kone, seul devant le but manque de reprendre le ballon. Il va être suivi par son coéquipier Harouna Samake qui aussi manque le cadre sur un coup de tête à bout portant.

Le Togo possède par de longue balle qui n'arrivent pas à destination de l'attaquant Gueli Koffi. Malgré une instabilité défensive notoire du côté togolais, les Maliens n'arrivent pas à trouver la faille. Score à la pause (0-0).

Du retour des vestiaires, les mots de Sébastien ont semblé prendre effet sur l'équipe. Les Eperviers posent le ballon au milieu et procèdent par de petites combinaisons qui ont mis à mal les Maliens. Les Eperviers se positionnent en 4-4-2.  Le collectif malien est mis à mal. Mais sur leur première percée de cette seconde mi-temps, Moussa Djenakpo, trouve Ibrahim Kone, seul devant Adoyi Essofa, son plat du pied gauche, bat le portier togolais, 1-0 (57ème).

Cette ouverture du score des Maliens portent un sérieux coup au moral des Eperviers. Malgré les nombreux changements, le score restera inchangé. Les Togolais n'ont pas su profiter de leur supériorité numérique. Puisque Moussa Djenakpo a été expulsé à la 82ème minute, conséquence de deux cartons jaunes consécutifs.

Le Togo rate ainsi son entame de la compétition. Quant au Maliens, ils se sont rassurés par cette victoire après une préparation mitigée.

 

Le Niger et la Côte d'Ivoire se contentent d'un match nul

La deuxième affiche de la 7ème édition du tournoi de l'UEMOA a opposé le Niger à la Côte d'Ivoire ce samedi 26 novembre à Lomé sur le stade Kégué. Match qui s'est soldé par un score nul et vierge après les 90 minutes.

Débuté à 18h30 sous le coup de sifflet de l'arbitre béninois Ligali A. Raphiou, ce match a offert du jeu aux spectateurs.

Ainsi à l'entame du jeu, les joueurs nigériens se sont montrés plus entreprenant avec des tentatives menées par Victorien Adje Adebayor mais qui n'a pas pu inquiéter la défense ivoirienne bien regroupée. Une légère domination qui reste stérile jusqu'à la fin des premières 45 minutes.

A la reprise de jeu, les ivoiriens ont repris avec vivacité et quelques occasions. Mais le gardien de but nigérien, Alhassane Alzouma était au point pour enrailler le danger.

La deuxième période beaucoup plus tactique et alléchante n'a pas permis aux deux équipes de faire la différence. Du coté des deux entraineurs, l'on regrette ne pas entamer la compétition avec une victoire mais tout en gardant espoir pour les prochains matchs.

A l'ouverture du tournoi, le Togo pays organisateurs du tournoi a perdu sur le score de 0 contre 1 face à une équipe malienne beaucoup plus convaincante.

Ainsi le Mali prend la première place dans le groupe A, le Niger et la Côte d'Ivoire occupe respectivement  la 2e et 3e place avec 1 point chacun et le Togo bon dernier avec 0 point -1.

Réaction de Haidara soualiho, entraineur de la Côte d'ivoire

 Il y a beaucoup d'amertume pour ce match nul. Nous sommes désolés de n'avoir pas marqué malgré le jeu offensif mené contre le Niger un adversaire inconnu à la Côte d'ivoire.

 

Réaction de Frédéric Acosta, entraineur du Niger

Quel est votre point de vue sur le tournoi ?

Frédéric Acosta : L'UEMOA reste une compétition extraordinaire parce qu'il permet aux jeunes de s'exprimer. Il est un riche plateau pour les sélections supérieures.

A.A et A.T

Scroll To Top