Vulgarisation du Plan Directeur de l’Aménagement des Corridors pour l’Anneau de Croissance en Afrique de l’Ouest (CACAO) pour son financement : un séminaire international pour mobiliser les Partenaires Techniques et Financiers.

 

La Commission de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), en partenariat avec le gouvernement du Japon, à travers l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), a organisé à Abidjan le 24 janvier 2018, un séminaire international pour vulgariser le Plan Directeur de l’Aménagement des Corridors pour l’Anneau de Croissance en Afrique de l’Ouest (CACAO). L’objectif est de mobiliser les Partenaires Techniques et Financiers (PTF) après l’adoption, le 23 janvier 2018 à Abidjan, dudit plan, à l’issue de la Réunion du Comité de Pilotage Conjoint (CPC), pour son financement.

Les Ministres des quatre pays concernés par le CACAO, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana et le Togo, membres du CPC ont pris part aux travaux qui ont été conduits par le Commissaire de l’UEMOA en charge du Département de l’Aménagement Communautaire et des Transports, Paul Koffi KOFFI.

Les PTF ont répondu présent…

Les Partenaires Techniques et Financiers, notamment, la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), l’Agence Française de Développement (AFD), l’Union Européenne (UE), la Banque Mondiale (BM), la Banque Africaine de Développement (BAD), ainsi que l’Agence du Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique (NEPAD), ont pris part à la rencontre et montré leurs intérêts à accompagner les Etats pour la réalisation de cet important projet que constitue l’Anneau de Croissance en Afrique de l’Ouest (CACAO).

Le Secteur Privé aussi… 

Des membres du secteur privé régional et international ont également participé à la rencontre et manifesté leur adhésion au projet pour participer à la réalisation technique des ouvrages.

La prochaine étape sera l’organisation d’une table ronde des bailleurs pour le financement du CACAO.

Pour rappel, l’objectif du Plan Directeur de l’Aménagement des Corridors pour l’Anneau de Croissance en Afrique de l’Ouest (CACAO) est de rechercher notamment, un développement économique équilibré entre les zones côtières et les zones enclavées dans les quatre pays, en s’attaquant, notamment, aux goulots d’étranglement identifiés le long des corridors de transport, facilitant ainsi la libre circulation des biens et des personnes, principe si cher à l’UEMOA. 

Scroll To Top