Interconnexion des systèmes informatiques douaniers du Togo et du Burkina Faso/ réunion d'information des administrations publiques du Burkina

Interconnexion des systèmes informatiques douaniers du Togo et du Burkina Faso/ réunion d'information des administrations publiques du Burkina

 

La Commission, à travers le Département du Marché Régional et de la Coopération  (DMRC), a organisé jeudi 07 décembre 2017, à Tenkodogo (localité située à 180 km à l’Est du Burkina), une réunion d’information et de sensibilisation des administrations publiques du Burkina concernées par le Projet d’interconnexion des systèmes informatiques douaniers du Togo et du Burkina.

Première d’une série, cette rencontre procède d’une démarche de communication participative, visant à favoriser la synergie des acteurs en vue de vaincre les résistances au changement qu’induira le Projet. Elle a été présidée par le Directeur du Marché Régional et de l’Union Douanière de la Commission (DMRUD), et a réuni les représentants des structures déconcentrées des ministères des Transports, Finances, Commerce et  Sécurité.

Un Représentant  de l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA) y a également pris part.

Des travaux, on retiendra que l’interconnexion des systèmes informatiques douaniers du Togo et du Burkina Faso,  procède d’une  mesure de facilitation des échanges, notamment des opérations de transit entre les deux Etats pour les marchandises destinées soit au Mali, au Niger, au Burkina Faso, soit pour les marchandises allant dans le sens inverse vers le Togo.

L’architecture technique de l’interconnexion, ainsi que l’état de mise en œuvre du Projet ont été présentés aux participants.

A l’issue de la rencontre, les participants ont exhorté la Commission à intensifier la sensibilisation de toutes les parties prenantes et ont formulé des recommandations.

En rappel, le projet d’interconnexion des systèmes informatiques douaniers du Togo et du Burkina Faso, mis en œuvre par la Commission avec  l’appui technique de la CNUCED, est financé à hauteur de 1 093 786 867 FCFA par la JICA. A terme, il permettra d’équiper et assurer l’interconnexion des serveurs des administrations douanières à Lomé et Ouagadougou ; réduire le temps de passage aux Postes de Contrôle Juxtaposés (PCJ) de Cinkansé (actuellement de 2-3 jours à 1-2 heures).

Scroll To Top