Gestion des zones côtières et marines, de la biodiversité et des aires protégées d’Afrique de l’ouest

Les Ministres en charge de l’Environnement des Etats membres de l’UEMOA, de la CEDEAO, de la CEEAC et de la Mauritanie examinent les questions relatives à  la gestion des zones côtières, marines et de la biodiversité à Dakar.

La rencontre a été présidée ce 17 juin 2022 par le Ministre de l’Urbanisme, du Logement, de l’Habitat et de l’Hygiène Publique du Sénégal, Abdoulaye Seydou SOW.
Le Commissaire Kako NUBUKPO en charge du Département de l’Agriculture, des Ressources en Eau et de l’Environnement de la Commission de l’UEMOA, la Cheffe de la Délégation de l’Union européenne au Sénégal, Mme Irène MINGASSON, le Représentant de la Banque mondiale, Idriss DEFFRY et le Représentant Résident de la Commission à Dakar, Mme Aissa KABO SIDIKOU ont également réhaussé de leur présence, cette concertation ministérielle.


On note également la présence des Ministres en charge de l’Environnement de la Mauritanie, de la Gambie, de la Sierra Leone et de la Guinée-Bissau.
A l’ouverture de la session, le Commissaire NUBUKPO a exprimé sa satisfaction à l’endroit des Etats membres et les Institutions pour l’intérêt qu’ils accordent à la problématique de la résilience des communautés littorales, ainsi que pour la gestion des sites de conservation de la biodiversité.
Le Ministre SOW pour sa part, a indiqué que « pour que les pays africains puissent garantir des financements et mobiliser des ressources pour la gestion de la biodiversité, il est essentiel de saisir les opportunités fournies par l’aide bilatérale et multilatérale ainsi que la recherche de fonds nouveaux et supplémentaires au niveau national ».


Il a par ailleurs remercié la Commission de l’UEMOA pour avoir permis « l’organisation de cette rencontre mais également pour les efforts importants qu’elle ne cesse de consentir pour renverser la tendance de dégradation de nos écosystèmes fragiles ».
Cette session permettra aux Ministres d’apprécier le rapport de la réunion des experts et de valider les textes sur la gestion des zones côtières et marines, de la biodiversité  ainsi que les aires protégées.
Les Experts des Etats membres de l’UEMOA, de la CEDEAO, de la Mauritanie et de Sao Tome et Principe, les représentants de la CEEAC, de la Banque mondiale de l’Union européenne, l’UICN, CSE, PNUE, PRCM, RAMPAO, la Fondation MAVA, Birdlife International, Wetlands International, la Fondation des Savanes Ouest-Africaines (FSOA), l’ONG African Parks Network (APN), prennent également part à cette rencontre dont les travaux s’achèvent ce 17 juin 2022.

Scroll To Top