Filière riz dans l’espace UEMOA : les acteurs du secteur en conclave à Ouagadougou pour la mise en place d’un cadre régional de concertation et d’une organisation représentative des interprofessions.

 

Ouverture ce mardi 05 juin 2018 à Ouagadougou, d’un atelier régional d’échanges sur le processus de structuration de la filière riz dans les Etats membres de l’UEMOA et les perspectives pour la mise en place d’un cadre régional de concertation et d’une organisation représentative des interprofessions.  

L’ouverture des travaux a été présidée par Madame Zourata LOMPO/OUEDRAOGO, Directeur de Cabinet du Commissaire en charge du Département de l’Agriculture, des Ressources en eau et de l’Environnement de la Commission de l’UEMOA.

″La filière riz occupe de plus en plus une place stratégique dans les habitudes alimentaires des populations et contribue, pour beaucoup, à la sécurité alimentaire et au développement socio-économique de nos Etats membres, ″ dira-t-elle à l’entame de son propos.

″C’est donc, prenant la pleine mesure de ces enjeux, que les Hautes Autorités de l’Union ont placé le riz parmi les cinq (05) filières prioritaires à promouvoir dans le cadre de la mise en œuvre de la Politique Agricole de l’Union (PAU) adoptée en 2001 par la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement,″ a-t-elle poursuivi.

Cependant, les défis de l’autosuffisance en riz dans l’espace UEMOA ne sauraient être relevés sans une meilleure structuration de la filière, aussi bien au niveau des Etats membres qu’au niveau régional, et l’instauration d’une concertation permanente entre les Organisations professionnelles de la filière et les autorités publiques.

Raison pour laquelle la Commission de l’UEMOA a lancé en 2015, un projet d’appui aux États membres pour la structuration de la filière riz. D’un montant global de 1,8 milliards de francs CFA, cet appui, qui vise à améliorer le pilotage et la gouvernance de la filière riz, a permis la mise en place effective de quatre (04) nouvelles interprofessions et la consolidation de deux autres existant avant l’intervention.

La rencontre, qui dure trois jours,  réunit les Experts des Etats membres et les représentants des organisations professionnelles régionales.

Il s’agira, au terme de cette rencontre, de diligenter les processus de structuration des filières riz dans les Etats membres en vue d’impulser le prolongement de la structuration à l’échelle communautaire. 

Scroll To Top