DAK’ART 2018, le lauréat du Prix spécial UEMOA Franck Abd-Bakar FANNY de la Côte-d'Ivoire a reçu son chèque d’un montant de 5 millions de nos francs

 

Au lendemain de la cérémonie officielle marquant le coup d’envoi de la 13ème édition de la biennale de l’art contemporain africain DAK’ART 2018, le Commissaire de l’UEMOA Filiga Michel SAWADOGO a remis, au lauréat du Prix Spécial UEMOA, le chèque d’un montant de 5 millions de FCFA. La cérémonie a eu lieu le 4 mai 2018, en présence, notamment, du Représentant Résident de la Commission de l’UEMOA au Sénégal Dossolo DIARRA et de Mme Marième Ba DIOP, Secrétaire Générale de la biennale.

Le lauréat Franck FANNY, en casquette, à sa gauche le Commissaire SAWADOGO et la SG de la biennale, à sa droite le RR de l’UEMOA au Sénégal et Aminata Lo PAYE du Département Développement Humain de la Commission de l’UEMOA.

Le lauréat s’est dit honoré de recevoir ce prix qui dit-il, récompense un vécu, une expérience.  « Lors de mes voyages en Asie, j’ai toujours été frappé par les similitudes de comportements, d’ambiance, d’odeurs et de cette extraordinaire aisance qu’ont les hommes dans des environnements que l’on pourrait  qualifier de chaotique. J’ai souvent le sentiment très vivace d’être «  au quartier » a expliqué Franck FANNY parlant de son œuvre, « CHINAFRICANISM ». Pour lui, les scènes choisies comportent des artefacts et des ambiances auxquels la majorité des africains pourraient s’identifier aisément. »

Après cette cérémonie, le Professeur Filiga Michel SAWADOGO a participé au colloque international en présence, notamment, d’ Abdou Latif COULIBALY, Ministre de la Culture du Sénégal,  de Ministres en charge de la Culture des Etats membres  de l’UEMOA ainsi que ceux du Rwanda et de la Tunisie.

Il est intervenu au panel 3 : «pour une meilleure synergie des politiques culturelles », sa communication intitulée : « expérience d’une  politique commune : la politique  de développement  culturel de l’UEMOA.». Il est revenu sur les grandes lignes du Programme de Développement Culturel de l’UEMOA.

 

 

Scroll To Top