Conférence de Haut niveau sur la création d’emplois, la croissance et la compétitivité en Afrique de l’Ouest : développer l’économie numérique en Afrique de l’Ouest pour la création d’emplois et le développement durable

 

C’est la thématique du panel 4 de la Conférence de Haut niveau sur la création d’emplois, la croissance et la compétitivité en Afrique de l’Ouest, ce jeudi 07 juin 2018, à Bruxelles.  Ce dernier panel avait pour objet de centrer les débats sur les stratégies concrètes à mettre en œuvre pour que l’Afrique de l’Ouest bénéficie d’une accessibilité accrue à l’internet et ainsi à la quatrième révolution industrielle, en particulier pour aider les demandeurs d’emploi à devenir des créateurs d’emplois dans l’économie numérique.

Intervenant au cours de ce panel, la Commissaire  Fily BOUARE SISSSOKO, chargée du Département du Développement de l’Entreprise, des Mines, de l’Energie et de l’Economie Numérique (DEMEN) à la Commission de l'UEMOA a fait l’état des lieux de l’Economie numérique et son et son impact sur l’emploi et la compétitivité dans les pays membres de l'Union.

Elle a ainsi mis en exergue la première phase des réformes initiées au début des années 90 par la Commission de l’UEMOA dans le secteur des Télécommunications et des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), qui a permis de mettre en place un cadre règlementaire propice à l’investissement.

Si ces réformes ont eu impact certain dans l’économie des Etats, le passage à l’économie numérique n’a cependant pas encore eu lieu, a reconnu la Commissaire Fily BOUARE SISSOKO. C’est dira-t-elle, tout l’enjeu de la seconde phase des réformes que l’UEMOA entend mener pour entrer ans l’ère de la révolution numérique et digitale. Ce, au travers d’une vision qui se décline en trois (03) axes prioritaires: Mettre en place un cadre législatif et règlementaire favorable au développement l’économie numérique ; Contribuer au développement de l’infrastructure sous régionale de télécommunications ; Promouvoir l’utilisation de masse du numérique.

L’objectif principal recherché, a-t-elle soutenu,  est de « faciliter la vie des Citoyens par le numérique et d’accroitre l’efficacité et la performance des entreprises de l’Union».

 

 

 

Scroll To Top