CONCLUSIONS DE LA 7e REVUE ANNUELLE DES REFORMES, POLITIQUES, PROGRAMMES ET PROJETS COMMUNAUTAIRES AU TOGO : Le Premier Ministre de la République Togolaise a reçu le mémorandum des mains du Président de la Commission de l’UEMOA

« Avec de plus de 78% de taux de mise en œuvre en 2021, le Togo a maintenu sa performance satisfaisante », dixit Abdoulaye DIOP.

La séance de restitution des conclusions de la 7e Revue annuelle des réformes, politiques, programmes et projets communautaires de l’UEMOA au Togo a eu lieu ce mardi 25 janvier 2022 en présence de membres du Gouvernement, des Commissaires de l’UEMOA Mahamadou GADO, Jonas GBIAN, Kako NUBUKPO et de la Représentante Résidente de la Commission à Lomé Aminata Lo PAYE.

Le Président de la Commission de l’UEMOA Abdoulaye DIOP a, avec sa délégation, échangé avec celle conduite par le Ministre de l’Economie et des Finances du Togo, Sani YAYA avant de faire le point avec le Premier Ministre.

« Je tiens, à rendre un vibrant hommage à Son Excellence Monsieur Faure GNASSINGBE, Président de la République, Chef de l’Etat, pour sa foi constante au processus de l’intégration régionale » a indiqué le Président DIOP à l’ouverture de la cérémonie. Il a également expliqué que « la revue est à sa septième édition et constitue un vecteur essentiel pour l’approfondissement du processus d’intégration économique dans notre espace. Elle permet aux instances exécutives de l’Union d’évaluer le niveau d’atteinte des objectifs poursuivis par le Traité de l’UEMOA » avant de déclarer que « le Togo a maintenu sa performance satisfaisante avec un taux de mise en œuvre des réformes de plus de 78% ».

Pour le Ministre Sani YAYA, « l’objectif ultime de la revue annuelle est d’imprimer un coup d’accélérateur au rythme d’internalisation des réformes, des politiques, des programmes et des projets de l’UEMOA pour un approfondissement de l’intégration régionale dans tous les domaines ». Il a également souligné qu’au « cours de ces trois dernières années, notre pays le Togo s’est illustré comme l’un des pays de l’UEMOA ayant enregistré des résultats encourageants, avec un taux moyen de mise en œuvre des réformes communautaires passant de 64% en 2018 à 78,2% en 2021, soit une progression moyenne annuelle de 7%. Dans le même temps le taux de mise en œuvre des programmes est passé de 57% à 89,3% ».

Après la séance de travail, le Président de la Commission et sa délégation, en compagnie du Ministre Sani YAYA a été reçu par Madame Victoire Sidemeho TOMEGAH-DOGBE, Premier Ministre, Chef du Gouvernement de la République Togolaise à qui il a remis le mémorandum de la revue.

« Nous avons partagé avec Madame la Première Ministre les résultats des travaux… Elle nous a présenté de façon très pertinente la feuille de route du Gouvernement. Et nous avons été très sensibles à ses orientations qui ont été déclinées dans leurs grandes majorités et qui ont trait à ce que nous faisons au niveau de la Commission de l’UEMOA. Ce que j’ai retenu c’est un fort souci d’inclusion de la population dans ce que le Gouvernement est en train de faire » dira Abdoulaye DIOP à sa sortie d’audience.

 Il également souligné que « le Togo est, était, et reste un pays performant en matière de mise en œuvre des politiques, reformes et en termes d’exécution des programmes et projets de l’UEMOA ». Il a cependant relevé que la Commission de l’UEMOA attend des efforts supplémentaires du Gouvernement togolais notamment dans le domaine de la concurrence, la libre circulation et le droit d’établissement des professions libérales. D’autres questions comme celles relatives à la transition fiscale et le transport routier ont aussi été évoquées.

A noter qu’Abdoulaye DIOP a saisi cette occasion pour remettre au Premier Ministre le « CAP 2025 », Cadre d’Actions Prioritaires de la Commission de l’UEMOA pour la période 2021-2025.

Scroll To Top