5ème revue annuelle des Réformes, Politiques, Programmes et Projets communautaires de l’UEMOA : Le Mali affiche un taux de plus de 82% de mise en œuvre des réformes communautaires au titre de l’année 2019.

Abdallah BOUREIMA remettant le Mémorandum au Docteur Boubou CISSE, Premier Ministre du Mali

Le Président de la Commission de l’UEMOA a remis, ce 19 novembre 2019, à la Primature à Bamako, le Mémorandum de la 5ème Revue annuelle des Réformes, politiques, programmes et projets communautaires de l’UEMOA au Mali, au Docteur Boubou CISSE,  Premier Ministre, Ministre de l’Economie et des Finances de la République du Mali.

Pour Abdallah BOUREIMA, «malgré un contexte sécuritaire difficile et ses impacts dans la marche des activités de développement, le Mali,  a enregistré un taux très satisfaisant de mise en œuvre des réformes communautaires, ce qui constitue un signal fort à ceux qui perturbent notre environnement ». Et selon lui, cette revue de 2019 est symbolique à plus d’un titre, en effet, l’UEMOA célèbre ses 25 ans d’existence et c’est également ce 31 décembre l’horizon du pacte de convergence, de stabilité, de croissance et de solidarité.

Pour le Ministre en charge du Budget, qui a conduit la délégation ministérielle au cours des échanges avec la délégation de la Commission de l’UEMOA avant l’audience à la Primature, Mme BARRY Aoua Sylla, les progrès réalisés par le Mali  « dénotent notre attachement aux valeurs et principes de l’intégration régionale, particulièrement au principe de la liberté de circulation des personnes et le droit d’établissement des professions libérales au sein de l’espace UEMOA ».

Le Président de la Commission de l’UEMOA et le Ministre en charge du Budget face à la presse à la Primature

Elle a réitéré l’engagement de son pays dans la marche de l’intégration régionale.

La Revue qui a enregistré un taux de plus de 82 % de mise en œuvre des réformes communautaires au titre de l’année 2019 a évalué cent treize (113) réformes et 12 projets communautaires pour un montant de plus de 47 milliards de FCFA. Ces projets ont concerné notamment, l’agriculture, l’élevage, la pêche, l’environnement, l’énergie, et l'artisanat. 

 Quant aux réformes communautaires, elles touchent trois grands domaines : la gouvernance économique et convergence où le Mali enregistre un taux  de 73% contre 69% en 2018 ;  le marché commun (84% contre 79%) et les politiques sectorielles (89% contre 83%).

A noter que le Président de la Commission de l’UEMOA avait à ses côtés les Commissaires Mamadou Makhtar DIAGNE qui a présenté les résultats de l’évaluation à l’assistance, Mme BOUARE Fily SISSOKO, Jonas GBIAN ainsi que le Représentant de la Commission au Mali Mamadou Moustapha BARRO.

Vue de la salle lors du point de presse à la Primature

Pour rappel, la revue annuelle des réformes, politiques, programmes et projets communautaires au sein de l’UEMOA, placée sous la présidence des  Premiers Ministres ou Chefs de Gouvernement, et sous la tutelle des  Ministres de l’Economie et des Finances, a été instituée par  Acte additionnel de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement a démarré en 2014.

Après Bamako, c’est Dakar qui accueille ce 21 novembre la délégation de la Commission de l’UEMOA pour le même exercice qui se poursuivra  durant ce mois de novembre  à Abidjan le 25 et le 29 à Lomé.

Scroll To Top