REOUVERTURE DES FRONTIERES TERRESTRES DE L’ESPACE UEMOA


Réunis par visioconférence ce 28 septembre 2021, les Ministres en charge de la santé, des transports terrestres et de la sécurité ont proposé un chronogramme à la décision de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement.

Cette rencontre fait suite à une instruction de SEM Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UEMOA qui a demandé au Président de la Commission de l’UEMOA de lui faire des propositions, en relation avec les Etats membres, en vue de la réouverture des frontières terrestres de l’Union.
Les travaux ont été présidés par le Ministre de la santé, de l’hygiène publique et de l'accès universel aux soins de la République togolaise. Dans son discours d’ouverture, le Professeur Moustafa MIJIYAWA a rappelé que si des raisons sanitaires avaient obligé les Etats à fermer les frontières, « il paraît raisonnable d’envisager la réouverture de ces frontières sous certaines conditions à examiner, afin de trouver un équilibre entre les impératifs sanitaires et les impératifs socio-économiques ». (lire discours)

Le Président de la Commission de l’UEMOA, en compagnie des Commissaires en charge du Département du Développement Humain, Mamadù Serifo JAQUITE, Jonas GBIAN du Département de l’Aménagement du Territoire Communautaire et des Transports, et Filiga Michel SAWADOGO du Département du Marché Régional et de la Coopération, a pris part aux travaux à partir de la salle du Conseil des Ministres du siège à Ouagadougou.

Le Président de la Commission de l'UEMOA prononçant son mot de bienvenue

Plaidant pour la réouverture des frontières terrestres, Abdoulaye DIOP a rappelé que « bien que les urgences d’ordre sanitaire fassent partie des motifs prévus par le Traité pour restreindre la liberté de circulation, il appartient aux décideurs que nous sommes de veiller à limiter cette restriction dans le temps ».
« Plus d’un an après la réouverture des frontières aériennes, la plupart des frontières terrestres de l’Union restent encore fermées. Cette situation prive la très grande majorité de nos concitoyens de l’usage d’un des droits fondamentaux consacrés par le Traité constitutif de notre Union : celui de circuler librement entre nos Etats membres. » dira-t-il. (Lire le discours du Président de la Commission).
Plusieurs recommandations portant sur les mesures sanitaires, sécuritaires et de sensibilisation ont été formulées et un chronogramme proposé. La décision de la réouverture des frontières terrestres sera prise par la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UEMOA.
Pour rappel, la plupart des Etats membres ont fermé leurs frontières terrestres il y a plus d’un an après l’apparition des premiers cas de maladie à coronavirus (Covid-19) dans la sous-région et de nombreuses frontières terrestres restent encore fermées à ce jour, entravant la libre circulation des personnes et des biens.

 

Scroll To Top