Abdallah BOUREIMA, Président de la Commission de l’UEMOA à la 4ème Edition des Conférences de l’intégration : « Amorcer la réflexion pour la recherche de sources alternatives de financement de notre Union »

C’est autour du thème « Consolidation des institutions régionales : au-delà des mécanismes actuels, quelles sont les sources alternatives de financement de l’UEMOA ? ». Un sujet d’une brûlante actualité, car il  «cadre parfaitement avec le contexte actuel d’optimisation des ressources financières des Organes de l’UEMOA » selon le Président de la Commission qui, dans son allocution d’ouverture, a rappelé que « la session extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UEMOA, tenue à Abidjan le 10 avril 2017, a décidé la réduction du taux du Prélèvement Communautaire de Solidarité (PCS) de 1 % à 0,80 % à partir du 1er juillet 2017 avec un objectif de 0,50 % à partir du 1er janvier 2019.»

«Sur cette base », a-t-il poursuivi, « une question cruciale se pose sur l’incidence de la réduction de moitié des recettes de PCS sur la soutenabilité des dépenses de l’Union, compatible avec le maintien de l’ensemble des politiques sectorielles. » Lire discours Président Abdallah BOUREIMA.

Les deux conférenciers ont ainsi amené l’assistance, à travers leurs exposés, à une réflexion approfondie pour des pistes de réponses. C’est ainsi que Christophe Joseph Marie DABIRE, ancien Commissaire de l’UEMOA et ancien ministre des Enseignements Secondaire, Supérieur et de la Recherche Scientifiques du Burkina Faso, a entretenu l’assistance sur les « Mécanismes actuels de financement de l’UEMOA : état des lieux et contraintes de mobilisation ».

Pour sa part, Ousmane OUEDRAOGO, ancien Vice-Gouverneur de la BCEAO et ancien Ministre d’Etat, Ministre des Finances et du Plan du Burkina Faso, second conférencier, a mis l’accent sur les «Repères méthodologiques pour une réflexion pour la consolidation de la soutenabilité financière de l'UEMOA  »

Le modérateur, Joachim OUDRAOGO, a fait la synthèse des débats qui ont permis de partager les différentes pistes pour assurer le financement de l’UNION.

Scroll To Top